Scroll or use arrow keys to navigate the site

scarlett James the girl crush

La voir en spectacle, c’est changer sa conception de la séduction. girlcrush

Scarlett James, la diva effeuilleuse du burlesque québécois [Girl Crush 168]

Voir l’article original de @tonbarbier ICI

Vous connaissez bien la scène burlesque montréalaise ? Ou alors pas du tout ? Dans tous les cas, vous devez connaitre Scarlett James ! Fondatrice du Festival Burlesque de Montréal, elle est partout et toujours avec les meilleures effeuilleuses de la métropole. Le 28 avril prochain au Club Soda à Montréal, elle produira la “Scarlett Grande Review” qui célèbre ses 10 ans de carrière en burlesque!

Ce week-end, au Salon de l’Amour et de la Séduction de Montréal qui aura lieu à la Place Bonaventure, elle présentera un aperçu de ce spectacle, accompagnée d’autres effeuilleuses de renom (Audrey Ivory, The Lady Josephine, etc). Ne manquez pas ça ! On en a profité pour poser quelques questions à Scarlett, sur son métier et ses dix ans de carrière.

Quelle est l’histoire derrière Scarlett James ?
Scarlett James est une partie intégrante de qui je suis. Une facette à ma personnalité que j’aime développer, exagérer et exploiter. Nous sommes tous des artistes dans ma famille, et ce, des 2 côtés de la famille. L’art de se recréer, s’est dans mes gênes!
Lorsque j’ai vu un spectacle Burlesque la première fois, j’ai eu une épiphanie. Je m’y suis alors jeté corps et âme pour tout apprendre à ce sujet. J’ai dévoré tous les livres sur lesquels je pouvais mettre la main et regarder tous les vidéos possibles. Je suis enfin née à nouveau avec une mission qui me tenait par les tripes, celle de produire la Scarlett James. J’ai donc créé mon premier numéro Burlesque, j’ai performé ledit numéro, le public a adoré et ma vie a changé à jamais!
Qu’est-ce qui t’a attiré dans le burlesque ?
La richesse de l’humour m’a attiré en premier plan. J’ai vu tout de suite qu’on célèbre la femme dans le Burlesque. Le potentiel de produire ces derniers à l’épitome du glamour m’excite beaucoup! Deuxièmement, la liberté. La liberté d’être soi-même, de s’exprimer artistiquement, et de créer les mises en scène de ses rêves… Le mouvement libérateur de la femme et le retour au jeu de la séduction avec élégance me plaisent énormément. J’ai également eu la chance de bâtir ma propre entreprise grâce à cette profession!
Comment décrirais-tu la scène burlesque à Montréal?

Montréal en a pour tous les goûts. La variété du spectacle va du très ”underground”, voir aux antipodes de l’élégance des années 40, 50, 60, à de l’humour théâtral, le grotesque, ainsi que le cosplay et le fétiche. Il y en a pour tout le monde et c’est merveilleux!

Est-ce qu’on peut vivre du burlesque en 2018?

Ahhh! De si beaux moments! Le 28 avril prochain au Club Soda à Montréal, je produirai la “Scarlett Grande Review” qui célèbre mes 10 ans de carrière en burlesque! (oh, my god déjà). L’événement promet des numéros grandioses accompagnés d’accessoires emblématiques, tels que; la flûte à champagne, le carrousel qui a fait la tête d’affiche au Casino de Montréal, le chandelier de Las Vegas, et bien plus encore. Je serai entouré d’artistes fantastiques comme Audrey Ivory, The Lady Josephine, le mentaliste Chris Mysterion, etc… Et ce pour rendre hommage à Montréal des années 1940, l’époque où la métropole est devenue célèbre et reconnue pour son divertissement international. Nous aurons un orchestre qui jouera la musique de chaque artiste pour harmoniser le tout. Jazz, comédie, Burlesque, showgirls!
Les billets sont en vente SCARLETTJAMES.COM

En 2018, je lance également ma ligne de petits sacs à main FASHIONABLE BRAT by SCARLETT JAMES. Une collection chic pour les belles sorties!

​ ​

Et bien sûr, il y aura le Festival Burlesque de Montréal le 18, 19 et 20 octobre 2018. Qui, lui aussi célèbrera sa 10e édition! 2018 ​SERA EXTRAORDINAIRE!

Est-ce qu’il y a des filles qui t’inspirent ?
Beaucoup de femmes m’inspirent, c’est très difficile de choisir une personne en particulier. Je m’inspire surtout des légendes du Burlesque ou bien des sirènes du cinéma classique pour leurs charismes et leur élégance absolue. Je m’inspire aussi des artistes populaires, des designers, et les femmes qui ont le courage d’être elles-mêmes. Elles me donnent de nouvelles idées fantastiques!
Ça serait quoi ton “style” de burlesque ?
Je suis défini par un style classique dans mon milieu. Élégant, léger et glamour avec une touche d’humour. Il y a toujours des plumes et des costumes fabuleux…. du rêve!

Est-ce que tu danserais dans un strip-club ?

Mmm… ce n’est pas ma clientèle cible. Par là je veux dire que je ne suis pas certaine de satisfaire leurs attentes…  Le burlesque est axé sur le cheminement et non la destination!
Quel est l’avenir du burlesque ? Est-ce une mode qui va passer où il y a un réel engouement ?

Difficile à dire… je pense que le Burlesque est en pleine expansion, surtout à Montréal. Et d’après ce que ma clientèle et mes fans me disent, on n’est pas prêt à perdre le luxe de ce rêve!

Dans 3 ans, tu te vois où ? 

Suite au lancement de ma ligne de petits sacs à main FASHIONABLE BRAT by SCARLETT JAMES, je souhaite m’associer à des petits commerces à l’internationales et de voyager. J’aspire également à participer à de plus en plus d’événements locaux qui traitent à l’autonomisation de la femme. Je souhaite contribuer à l’essor de ce mouvement et de continuer à produire des événements d’exception pour notre belle métropole qu’est Montréal. Au plaisir!

Aurais-tu des conseils pour ceux et celles qui désirent faire l’expérience du burlesque?

L’essayer c’est l’adopter! Le burlesque c’est bien plus que l’art de performer sur scène, c’est un style de vie. L’idéal, du savoir-faire, c’est de garder l’étiquette d’antan et avoir le courage d’innover aux goûts du jour. ​

Suivez-là sur FacebookInstagram et visitez son site web.

Scarlett Grande Review
28 avril prochain au Club Soda à Montréal
Billet en vente ici.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.